Article réservé aux abonnés Archimag.com

Bibliothèques : actions contre les fake news

  • bibliotheque_action_fake_news.jpg

    fake-news-bibliotheque
    Les initiatives pour lutter contre les fake news et la désinformation se sont multipliées aussi bien dans les bibliothèques universitaires que dans les établissements de lecture publique. (Freepik)
  • Les bibliothèques sont le lieu de tous les médias, traditionnels (livres, revues, cinéma…) et numériques (internet, réseaux sociaux, jeux…). Cela les met en bonne place pour prendre des initiatives contre les fake news. Les fausses informations se glissent en effet partout, atteignant des publics vulnérables, consentants ou tout simplement inattentifs. Découvrez dans ce dossier comment les bibliothécaires et les médiateurs numériques, encouragés par l’Unesco autant que par leurs associations, sensibilisent leurs publics étudiants ou scolaires, jeunes ou adultes. Anita Beldiman-Moore et Dinah Galligo, de la bibliothèque de Sciences Po-Paris, donnent leur vision. Exemples d’actions avec la bibliothèque municipale de Lyon.

    Temps de lecture : 8 minutes

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les bibliothécaires !


    Sommaire du dossier :


    fake_news_bibliotheque_barros.jpgDans un entretien qu’elle nous avait accordé fin 2018, la bibliothécaire Salomé Kintz, alors en poste au sein de la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, rappelait le rôle des bibliothécaires dans le domaine de l’information :

    « Tout ce qui tourne autour de la recherche d’information et de l’évaluation des sources a toujours fait partie du cœur de métier des bibliothécaires. Les formations à la recherche documentaire en bibliothèque universitaire abordent ces thématiques, la Bibliothèque nationale de France propose depuis longtemps des ateliers autour de ses collections de presse, les ateliers numériques en bibliothèque de lecture publique aident les usagers à mieux se repérer en ligne… »

    Un constat partagé par Franck Hurinville, chargé de mission relations internationales et francophonie au sein de la BNF et président du Comité français international bibliothèques et documentation :

    « Avons-nous un rôle à jouer ? Trois fois oui ! L’information est notre métier et la désinformation, l’autre nom des fake news, son opposé. Il faut s’y attaquer et y voir une opportunité en or pour valoriser nos métiers ».

    enlightenedLire aussi : Fake news : comment reconnaître le vrai du faux

    Le combat des bibliothécaires pour l'accès à une information fiable

    Ce double rappel prend tout son sens alors qu’il devient de plus en plus difficile de démêler le vrai du faux à l’ère des flux numériques continus. Ce constat vaut pour tout le monde y compris les professionnels de l’information : veilleurs, documentalistes, bibliothécaires, archivistes, journalistes…

    Dans la presse, on ne compte plus les « décodeurs » et autres « check news » qui traquent sans relâche la désinformation. Du côté des bibliothécaires, le combat pour l’accès à une information fiable est ancien. Dès 1994, l’Unesco leur assignait une mission :

    « La bibliothèque publique est, par excellence, le centre d’information local, où l’utilisateur peut trouver facilement toutes sortes de connaissances et d’informations. (…) Des programmes d’information et d’éducation des utilisateurs doivent être assurés pour les aider à tirer le meilleur parti de toutes les ressources » (Manifeste de l’Unesco sur la bibliothèque publique, 1994).

    enlightenedLire aussi : Franck Hurinville (BNF) : "bibliothécaires et documentalistes ont un rôle à jouer contre la désinformation"

    Enrichir Wikipédia

    Depuis, les initiatives se sont multipliées aussi bien dans les bibliothèques universitaires que dans les établissements de lecture publique.À l’université de Rennes 1, par exemple, ce travail de validation des sources a pris une forme originale en se concentrant sur Wikipédia :« L’encyclopédie Wikipédia t....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Bibliothèque-fake-news
    Les bibliothèques sont le lieu de tous les médias, traditionnels (livres, revues, cinéma…) et numériques (internet, réseaux sociaux, jeux…). Cela les met en bonne place pour prendre des initiatives contre les fake news. Les fausses informations se glissent en effet partout, atteignant des publics vulnérables, consentants ou tout simplement inattentifs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png