Article réservé aux abonnés Archimag.com

Institut national du patrimoine : la médiation par l'éducation artistique et culturelle

  • institut_national_patrimoine_formation_archives.jpg

    institut-national-patrimoine-formation-archiviste
    Rotonde de la galerie Colbert, à Paris, qui abrite l'INHA (Institut National de l'Histoire des Arts) et l'INP (Institut National du Patrimoine). (Wikipedia/Benh LIEU SONG. GNU Free Documentation License)
  • Christian Hottin est directeur des études, chargé de la programmation et des publications scientifiques au sein de l’Institut national du patrimoine. Il est également conservateur en chef du patrimoine. Il présente le module de médiation de l'Institut, d'une quarantaine d’heures, qui concerne à la fois l’exposition, la médiation, la diffusion et l’édition. Il s'adresse à tous les élèves, dont ceux de la spécialité "archives".

    Temps de lecture : 4 minutes


    Cet article est issu du dossier "Les archivistes passeurs de culture" du numéro d'octobre 2019 d'Archimag. Voici le sommaire du dossier :


    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag !

    Quelle est la vocation de l’Institut national du patrimoine (INP) ?

    Nous sommes un établissement public placé sous la tutelle du ministère de la Culture et organisé autour de deux départements :

    Le département des restaurateurs forme des restaurateurs habilités à travailler sur des collections publiques (peinture, sculpture, arts graphiques…).

    Le département des conservateurs, créé en 1990, est une école d’application de la fonction publique : à ce jour, elle est la seule à former à la fois des conservateurs de l’État, de la Ville de Paris et de la fonction publique territoriale.

    enlightenedLire aussi : Qui est Charles Personnaz, le directeur de l'Institut national du patrimoine ?

    institut_national_patrimoine_archiviste_formation_mediation.png

    Plusieurs voies permettent d’y accéder : concours externe, concours interne, tour extérieur des conservateurs, concours Sauvadet (une année sur deux), convention avec le ministère des Armées et enfin accueil d’élèves étrangers sur dossier.

    Nous accueillons des élèves dans différentes spécialités : archives, musées, archéologie, monuments historiques et inventaires, patrimoine scientifique et technique. Les archivistes représentent environ 9 élèves sur une promotion de 35 personnes.

    enlightenedLire aussi : "En dix ans, le métier d'archiviste s'est fortement diversifié..."

    Quel est le déroulement des études ?

    L’enseignement, d’une durée de dix-huit mois, repose sur une alternance de cours et de stages : neuf mois de cours et neuf mois de stage. Le deuxième semestre est occupé par un stage de spécialité qui dure près de six mois : l’élève est alors immergé dans une structure de sa spécialité pour y accomplir....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-archivistes-culture
    Combien d'oeuvres, combien d'événements s'appuient sur des archives pour leur réalisation ? A la manoeuvre ou apportant leur contribution, les archivistes qui endossent cette mission de valorisation parallèlement à celle de conservation.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    banniere-archimag_2.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif