Article réservé aux abonnés Archimag.com

Les archivistes face au management des données

  • archiviste_management_donnees.jpg

    archiviste-management-data
    Les archivistes - et plus largement les métiers de la documentation - ne cessent de s’interroger sur le rôle qu’ils peuvent être amenés à jouer face au chantier du big data. (Freepik/diana.grytsku)
  • Depuis plusieurs années, les archivistes s’aventurent sur le terrain des data et essaient de trouver leur place au côté des informaticiens. Une aventure dans laquelle ils ont quelques compétences à faire valoir.

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez l'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les archivistes !

    Au mois de décembre 2018, les Archives nationales organisaient leur grand hackathon au cœur de Paris. Objectif : proposer à des volontaires d’imaginer les moyens les plus originaux pour valoriser huit jeux de données prélevés parmi quatorze siècles d’archives conservées dans les différents magasins des Archives nationales.

    enlightenedLire aussi : Archives et open data : les conditions de l’ouverture des données

    Des archivistes sur le terrain de l'exploitation des données

    Une série de missions était proposée aux participants : optimiser la base de la Légion d’Honneur afin de faciliter sa consultation par les citoyens, analyser et visualiser les archives des notaires de Paris (du XVIIe au XXe siècle), comprendre l’évolution du paysage de montagne à travers des fonds photographiques…

    archives-data-barros

    Un défi relevé pendant trois jours et deux nuits par plusieurs dizaines de personnes aux profils variés : des archivistes, bien sûr, mais aussi des développeurs informatiques et même des généticiens épris d’archives.

    Ce hackathon n’était pas la première immersion des archivistes sur le terrain de l’exploitation des données. Mais il marquait une étape importante :

    « Cet événement est un très beau succès en termes de participants, de qualité des projets présentés et d’implication des équipes des Archives nationales. Il s’inscrit dans une trajectoire de transformation des Archives nationales », nous déclarait Françoise Banat-Berger alors directrice des Archives nationales.

    enlightenedLire aussi : Archivage électronique : comment (bien) archiver des données sensibles ou confidentielles ?

    Réutiliser les données publiques

    Il faut remonter à 2010 pour voir les archivistes s’aventurer sur le terrain de la data. Cette année-là, l’Association des archivistes français se dotait d’un groupe de travail baptisé « Réutilisation des données publiques ».Objectif de l’AAF : mener « une réflexion collective avec l’ensemble des parten....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-droit-auteur-infodoc
    Vous êtes veilleur, documentaliste, community manager ou iconographe ? Vous recueillez de l’information textuelle, image ou vidéo que vous traitez et diffusez à vos utilisateurs ou clients sous forme de livrables ou autres ? Attention ! vous le savez, juridiquement, on ne peut pas faire tout ce que l’on veut avec l’oeuvre d’autrui. Il faut savoir situer où un droit d’auteur s’exerce, recourir rigoureusement au droit de citation, payer éventuellement une redevance, etc. Ce dossier fait témoigner différents métiers au sujet de leurs pratiques quotidiennes et propose un point juridique synthétique propre à chaque problématique, validé par le juriste Didier Frochot (Les Infostratèges). Une société de gestion du droit d’auteur, le Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), explique son rôle et son pouvoir de contrôle.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    banniere-archimag_2.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif