Article réservé aux abonnés Archimag.com

Choisir un logiciel pour bibliothèques : l'enquête et le comparatif 2022

  • logiciel-bibliotheques-comparatif-2022.jpg

    logiciels-bibliotheques-2022
    L'analyse des ventes des logiciels pour bibliothèques distingue 3 catégories : les logiciels open source, les logiciels faisant l’objet d’une cession de droits d’utilisation et les logiciels proposés sous forme d’abonnement. (Freepik/macrovector)
  • Le marché des logiciels pour bibliothèque représente un chiffre d’affaires de 40 millions d'euros contre 38 millions d'euros l’année précédente. Cette progression doit toutefois être rapprochée du regain d’inflation, soit 2,8 % pour l’ensemble de l’année. Voici dans le détail les résultats de l'enquête 2022 sur le marché des logiciels pour bibliothèques ainsi qu'un tableau comparatif à télécharger en fin d'article.

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des bibliothèques !

    Logiciels pour bibliothèques : progression du chiffre d'affaires de 5,3 % à 40 millions d'euros

    Parmi les quarante-cinq fournisseurs recensés, dix réalisent un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros dans le secteur des bibliothèques ; par ordre décroissant du chiffre d’affaires réalisé auprès des bibliothèques françaises, il s’agit de C3RB Informatique, Archimed, Ex Libris France, Decalog, le groupement AFI et BibLibre, Réseau Canopé Poitiers, PMB Services, Infor France SAS, BiblioMondo France et Tech'Advantage. Ces dix fournisseurs détiennent plus de 78 % des parts de marché. Les trente-cinq autres fournisseurs se partagent un chiffre d’affaires d’environ 9 millions d'euros, soit une moyenne de 250 000 euros par entreprise.

    evolution-marche-logiciels-bibliotheques

    > Lire aussi : Pourquoi existe-t-il si peu d'applications de bibliothèques ?

    Progression des ventes de 2 % en volume

    Hors Réseau Canopé et Ebsco Information Services qui comptabilisent leurs ventes en nombre d’abonnements annuels, les fournisseurs déclarent avoir vendu un total de 1 923 produits en 2021 contre 1 887 en 2020 et 2 072 en 2019. Cela fait une progression d’à peine 2 %. Avec les ventes d’Ebsco Information Services, la progression serait de 3,2 %.

    Cette légère progression des ventes en volume est imputable en quasi-totalité aux bibliothèques de lecture publiques qui ont retenu 1 267 produits contre 1 226 en 2020 (soit plus 41 produits) et aux bibliothèques d’université qui ont retenu 123 produits contre 75 en 2020 (soit plus 48 produits).

    Le marché est moins vif du côté des bibliothèques spécialisées avec 177 produits retenus en 2021 contre 228 en 2020 (soit moins 51 produits).

    ventes-logiciels-bibliotheques

    Croissance externe pour développer ses parts de marché

    Comme par le passé, les opérations de rachat et de fusion se poursuivent.

    • Le 13 décembre 2021, Archimed, l’éditeur de Syracuse, a repris GB Concept, l’éditeur d’Alexandrie, qui a ensuite été radié du registre du commerce le 12 janvier 2022.
       
    • En janvier 2022, l’entreprise suédoise Axiell a acquis l’activité bibliothèques d’Infor (éditeur de V-smart, Iguana, V-Insight, V-eyeQ).
       
    • Bibliossimo, prestataire open source, a repris l’activité Karvi d’Altexence et devient ainsi éditeur de SIGB. Courant 2022, l’entreprise prendra le nom de Karvi Services.
       
    • DM Cultura a acquis l’entreprise romaine 101 % (www.101-percent.com), éditrice de jeux vidéo et créatrice de contenus de réalité virtuelle et augmentée.

    Par ailleurs, Axess Business Solutions (diffuseur de Gediweb) et Axess Education Formation ont fusionné pour former l’entreprise Axess Software. Axiell a passé un accord de diffusion de Quria avec l’agence web parisienne Adimeo, prestataire Drupal qui a développé les sites web de plusieurs bibliothèques françaises. Enfin Naoned indique ne plus commercialiser de logiciels adaptés aux besoins des bibliothèques. 

    ventilation-ventes-logiciels-bibliotheques-secteur

    > Lire aussi : Menaces sur les bibliothèques : comment sécuriser les bâtiments, les collections et les personnes ?

    Trois modes de commercialisation des logiciels pour bibliothèques

    L’analyse des ventes en volume distingue trois catégories : les logiciels open source, les logiciels faisant l’objet d’une cession de droits d’utilisation (sans limite dans le temps) et les logiciels proposés sous forme d’abonnement annuel.

    • Concernant l’open source, les produits les plus diffusés sont le système de gestion de bibliothèque PMB avec 429 installations (effectuées par Bibliossimo, CESAM ou PMB Services), le portail Bokeh installé en 133 instances (par Bibliossimo et le groupement AFI et BibLibre), le système de gestion de bibliothèque AFI Nanook déployé 92 fois (par Bibliossimo et par le groupement AFI et BibLibre) et le système de gestion de bibliothèque Koha installé 81 fois (par le groupement AFI et BibLibre). Planning Biblio a été retenu par 42 bibliothèques. Disponible pour l’instant en Suisse, RERO ILS a été déployé dans 58 bibliothèques suisses. Les solutions open source représentent 23 % des produits retenus par les bibliothèques de lecture publique, 38 % des produits choisis par les bibliothèques d’université et 24 % des progiciels choisis par les bibliothèques spécialisées. Au total, les fournisseurs déclarent avoir installés 887 produits open source en 2021 dont 793 en France. Ces chiffres sont fort proches de ceux de l’an passé.
       
    • Concernant les logiciels commercialisés uniquement sous forme d’abonnement annuel, le Réseau Canopé comptabilise 8 631 abonnements au portail e-sidoc et 2 349 au système de gestion de bibliothèque Hibouthèque, Decalog déclare 116 nouveaux contrats pour Decalog SIGB et GMInvent 44 pour la plateforme BGM, Axiell avance 57 abonnements à Quria (à l’étranger). Ebsco Discovery Service et Full Text Finder (Ebsco Information Services) sont vendus respectivement à 13 et 11 clients français. De Marque annonce 8 nouveaux abonnements au gestionnaire de prêt de livres numériques Cantook Station (tous à l’étranger), Ex Libris France décompte 5 nouveaux abonnements à son système de gestion de bibliothèque Alma dont 3 pour la France, enfin Arkhênum annonce 4 nouveaux abonnements au gestionnaire de bibliothèque numérique Limb Gallery Saas. 
       
    • Pour les logiciels faisant l’objet d’une cession de droits d’utilisation, de plus en plus souvent aux côtés d’une commercialisation sous forme d’abonnement, les systèmes de gestion de bibliothèque les plus vendus sont la gamme Orphée de C3RB Informatique (64 ventes), Karvi de Bibliossimo (59 ventes), Sapentia de Microbib (49 ventes), Syracuse d’Archimed (46 ventes), Sebina Next de DM Cultura (22 ventes principalement en Italie), Oxalys de Microbib (18 ventes), Syrtis de Tech’Advantage (17 ventes), Biblix Net de Biblix Systèmes (14 ventes), V-smart d’Infor France SAS (12 ventes) et PortFolio de Bibliomondo (10 ventes dont 1 en France).

    L’examen des ventes en volume peut aussi s’apprécier en se penchant sur la taille des configurations installées (autrement dit le nombre de postes informatiques qui utilisent les logiciels vendus). Cela permet une meilleure représentation des ventes des entreprises intervenant auprès des grandes bibliothèques ou des grands réseaux de bibliothèques : ainsi 1 800 postes utilisent des logiciels installés par AFI et BibLibre en 2021, 900 ceux d’Infor France SAS, 700 ceux de DM Cultura, 493 ceux de C3RB informatique, 405 ceux de LOGIQ Systèmes, 400 ceux de Novatice Technologie, 221 ceux de GMInvent, 203 ceux d’Aesis Conseil, 138 ceux de Cadic Services, 85 ceux de Microbib et 63 ceux de SKINSoft.

    Si l’on met à part les produits proposés par le Réseau Canopé et Ebsco Information Services sous forme d’abonnement annuel, l’analyse des ventes en volume dégage un grand secteur de clientèle, les bibliothèques municipales qui comptent pour 66 % des produits vendus et deux autres plus modestes avec les bibliothèques d’école (17 % des produits vendus), les bibliothèques spécialisées et autres clients (9 % des produits vendus). 

    > Lire aussi : Écologie : quand les bibliothèques passent au vert

    Bibliothèques municipales et intercommunales : 23 % des produits retenus en licence open source

    Les bibliothèques municipales ou intercommunales ont acquis 1 273 produits en 2021 (soit 1 267 hors Réseau Canopé) contre 1 233 produits en 2020. Presque un quart de ces produits (23 %) sont des logiciels open source. En 2021, outre Réseau Canopé, quinze entreprises déclarent des ventes dans ce secteur.

    Les systèmes de gestion de bibliothèque les plus diffusés auprès de ces bibliothèques sont Decalog SIGB (Decalog) avec 106 installations, AFI Nanook (groupement AFI Biblibre) avec 91 installations, la gamme Orphée (C3RB informatique) avec 60 installations, Karvi (Bibliossimo) avec 49 installations, Sapentia (Microbib) avec 38 installations, PMB (PMB Services) avec 32 installations et Plateforme BGM (GMInvent) avec également 32 installations. Enfin, en ce qui concerne les gestionnaires d’EPN, Novatice Technologies déclare la vente de 27 Edutice EPN, C3RB Informatique de 25 BOM/NOM, Aesis Conseil de 15 WebKiosk, alors que le groupement AFI et Biblibre signale la vente de 10 AFI Multimédia et Decalog celle de 9 Decalog EPN.

    Bibliothèques départementales : 11 produits vendus en 2021

    Les bibliothèques départementales ont retenu 11 progiciels en 2021 contre 18 progiciels en 2020 et 29 en 2019, acquis auprès de 4 entreprises. Pour se réinformatiser, ces bibliothèques ont choisi 2 Syrtis (Tech’Advantage), 1 Syracuse (Archimed) et 1 Orphée MD NX (C3RB Informatique). C3RB Informatique annonce par ailleurs avoir vendu 4 portails Orphée Média à ces bibliothèques départementales, Tech’Advantage a fourni 2 portails sous Drupal et GMInvent un portail RIO+.

    Bibliothèques de comité d’entreprise : 18 produits retenus dont 13 systèmes de gestion de bibliothèque

    Quatre entreprises déclarent des ventes dans ce secteur. Les bibliothèques de comité d’entreprise ont retenu 13 systèmes de gestion de bibliothèque : 4 PMB (PMB Services), 4 Decalog SIGB (Decalog), 4 Sapentia (Microbib) et 1 Syracuse (Archimed). S’y ajoutent 5 Decalog Portail Pro.

    > Lire aussi : Covid-19 : une hausse historique pour la consultation des ressources numériques des bibliothèques

    Bibliothèques d’école : Réseau Canopé et PMB Services

    Six entreprises interviennent dans ce secteur aux côtés de Réseau Canopé. Comme précédemment, les BCD et CDI se sont principalement équipés des produits de Réseau Canopé avec 8 131 abonnements à l’outil de découverte e-sidoc (contre 8 022 en 2020), 2 169 abonnements au système de gestion de bibliothèque Hibouthèque (contre 1 709 en 2020) et 6 abonnements au système de gestion de bibliothèque BCDI 2021-2022. (Ces chiffres sont représentatifs de la taille du parc et non du nombre de nouveaux contrats.) PMB a été déployé dans 314 établissements par PMB Services et dans 2 établissements par CESAM.

    Quelques autres produits ont été acquis en 2021 par les établissements scolaires avec 5 Oxalys (Microbib), 4 Decalog Portail Pro (Decalog), 1 application BibEnPoche (Decalog) et 1 plateforme BGM (GMInvent).

    Bibliothèques d’université : 38 % des produits retenus en licence open source

    Onze fournisseurs annoncent un total de 190 produits vendus dans ce secteur contre 122 l’an passé. Concernant les systèmes de gestion, les bibliothèques d’université ont retenu 25 Koha (groupement AFI et BibLibre), 17 PMB (PMB Services), 6 Syracuse (Archimed), 5 Syrtis (Tech’Advantage), 3 Alma (Ex Libris France), 2 Sebina Next (DM Cultura) et 1 Plateforme BGM (GMInvent). Elles ont également acquis 51 e-sidoc (Réseau Canopé), 17 EZproxy (OCLC bv), 9 Full Text Finder (Ebsco Information Services), 8 Planning Biblio (Groupement AFI et BibLibre), 8 Omeka (Groupement AFI et BibLibre), 7 Ebsco Discovery Service et 7 NumaHop (Tech'Advantage).

    Bibliothèques spécialisées et autres types de clients : 437 produits retenus dont 252 pour le seul Réseau Canopé

    Dix-sept entreprises interviennent dans ce secteur. L’enquête totalise 437 produits vendus dont 216 portails ou outils de découverte, 201 systèmes de gestion de bibliothèque, 8 gestionnaires de planning de service et 6 gestionnaires de bibliothèque numérique.

    Concernant les systèmes de gestion de bibliothèque, ce type de client a retenu notamment 63 BCDI 2021-2022 Autres (Réseau Canopé), 41 PMB (PMB Services), 40 Koha (groupement AFI BibLibre), 17 Syracuse (Archimed), 10 Karvi (Bibliossimo), 6 JLB-NET Bibliothèques, 4 Cadic Intégrale Zéphyr (Cadic Services), 4 Kentika Pro et 3 SKINlibris (SKINSoft). Pour les portails et outils de découverte, les logiciels retenus sont 189 e-sidoc (Réseau Canopé), 6 Decalog Portail Pro (CMS propriétaire), 6 Ebsco Discovery Service, 6 JLB-NET Portail 3.0, 3 Bokeh (Groupement AFI et BibLibre), 3 Drupal (Tech'Advantage), 2 Full Text Finder (Ebsco Information Services) et 1 Portail Orphée Média (C3RB Informatique). Concernant les gestionnaires de bibliothèque numérique, les produits retenus sont 3 Limb Gallery (Arkhênum), 2 Omeka (Groupement AFI BibLibre) et 1 Omeka S (Bibliossimo). Notons que ces bibliothèques ont également acquis 8 gestionnaires de planning Planning Biblio (groupement AFI et BibLibre).

    > Lire aussi : Julien Roche : "les bibliothèques sont aux antipodes du monde mercantile"

    De nouvelles fusions sans véritable renouvellement de l’offre

    Les opérations de fusion-acquisition concernent désormais des entreprises de toute taille ; elles sont réalisées aussi bien par de grosses structures comme Axiell que par des entreprises de taille moyenne comme Archimed, DM Cultura ou même par de petites structures comme Bibliossimo.

    Elles semblent aujourd’hui l’unique moyen pour ces entreprises de développer leurs parts de marché. Les opérations similaires conduites précédemment n’ont pas toujours permis aux acquéreurs de relancer leurs ventes. Côté produit, elles n’ont en tout cas pas abouti à un renouvellement significatif de l’offre.

    >>>> Télécharger le grand comparatif des logiciels pour bibliothèques 2022 en cliquant-ici <<<<

    Présentation de l’enquête 2022 sur les logiciels métier pour bibliothèque 

    Trente-sept fournisseurs de progiciels métier ou de services en ligne implantés en France ou disposant d’un contrat de diffusion ont répondu à l’enquête. Ces trente-sept fournisseurs représentent 99 % des parts de marché.
    Les données collectées sont le chiffre d’affaires et les résultats financiers 2021, les progiciels commercialisés au 1er janvier 2022, les ventes 2021 de ces produits, le nombre de postes correspondants ainsi que le nombre de nouveaux clients.
    La collecte de l’information s’effectue en janvier 2022.
    Version complète de l’enquête → toscaconsultants.fr/les-logiciels-metier-destines-aux-bibliotheques

    Enquête réalisée par Emmanuelle Asselin et Marc Maisonneuve

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    gouvernance-information-priorite-incontournable
    Alors que l’on attend une norme Iso sur la gouvernance de l’information, comment cette dernière est-elle vécue dans les organisations ? Une nouvelle fois, SerdaArchimag lance son enquête auprès des secteurs publics et privés. Types de gouvernance, niveaux de maîtrise des risques, accès à l’information, partage de la connaissance, signature électronique et autres outils, télétravail, numérique responsable : ce sont autant de thèmes passés au crible. Où l’on analyse des tendances de fond et les effets de la crise sanitaire.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif