Publicité

Gestion électronique du courrier : à chaque métier sa Gec

  • gestion_electronique_courrier_service.jpg

    Archimag-gestion-electronique-courrier
    Entre la comptabilité, les finances, le marketing, les ressources humaines, ou encore les collectivités territoriales, les exigences et préconisations en matière de gestion électronique du courrier (Gec) varient. (studiostoks / Adobe Stock)
  • Dans les organisations privées et publiques, la gestion de courrier est une problématique universelle. Ce sont des flux papier et numériques à capter, traiter et mettre à disposition. On peut s’en charger soi-même ou recourir à l’externalisation, selon les enjeux, la volumétrie, les ressources internes, l’environnement… Découvrez notre dossier complet dédié à la gestion électronique du courrier (Gec) en fonction des différents services de l'entreprise (comptabilité et finances, marketing, ressources humaines) ainsi qu'une méthode pour les collectivités territoriales.  

    Sommaire de ce dossier dédié à la gestion électronique du courrier :

     

    S’il peut être global, tout dispositif de gestion électronique du courrier (Gec) doit également interroger les métiers afin de satisfaire au mieux les attentes.

    >Lire aussi : La salle courrier digitale doit se réinventer avec de la capture avancée (article partenaire Itesoft)

      Encore aujourd’hui, le courrier papier brille par sa présence ! Parmi les documents les plus fréquemment numérisés, il arrive en troisième position, derrière les factures et les contrats.

      Dans les organisations, tous secteurs confondus, 48 % des salariés déclarent numériser régulièrement du courrier, et ce chiffre monte à 53 % dans le secteur public (voir l'infographie sur les pratiques de numérisation dans les organisations françaises basée sur l'enquête Archimag-Alaris de juin 2019).

      Suggestion pour vous
      De la GEC à la gestion de la relation usager
      Efalia GEC, la solution de dématérialisation du courrier et des échanges en mode multicanal : papier, email, formulaire, téléphone

      >Lire aussi : Pourquoi et comment mettre en place une gestion électronique du courrier (Gec) ?

      gestion_electronique_courrier_barros.jpgCes données sont forcément à prendre en compte dans une gestion électronique de courrier ou Gec. Mais, dans le privé et le public, où se situe celle-ci ?

      On constate en fait une forte disparité entre les secteurs puisque si 24 % des organisations publiques ont mis en place une Gec, seulement 5 % des entreprises ont fait de même (voir le 9e Rapport sur la Gouvernance sur l’information numérique de 2020 réalisé par Serda-Archimag).

      Fort engagement dans des projets de Gec

      Cependant, on trouve un niveau équivalent d’engagement dans des projets de Gec : 34 % dans le public et 32 % dans le privé.

      C’est un signe fort d’évolution, même si l’on est loin d’un rattrapage du privé par rapport au public.

      >Lire aussi : La gestion électronique du courrier (Gec) de A à Z

      Un dossier complet dédié à la gestion électronique du courrier

      Entre la comptabilité et les finances, le marketing ou les ressources humaines, ou encore les collectivités territoriales, les exigences et préconisations ne relèvent pas du même ordre. Archimag s'est intéressé à chacun de ces différents pôles, et vous propose, en fin de dossier, le regard d'Anthony Mahé, sociologue et directeur de la connaissance au sein du cabinet de conseil Eranos, auteur de "La dématérialisation n'a pas eu lieu".

      >Lire aussi : Le Groupe ALKOR dématérialise ses factures avec Pitney Bowes (article partenaire Pitney Bowes)

      À lire sur Archimag
      Les podcasts d'Archimag
      Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
      Publicité

      supplement-confiance-numerique-270500.png