Article réservé aux abonnés Archimag.com

Ged et comptabilité : faciliter la facture

  • ged-expertise-romain-giraud.jpg

    romain-giraud-ged-expertise
    Ce qui est automatisable ? Avec le temps, la totalité de nos outils », Romain Giraud, Ged Expertise. (DR)
  • Romain Giraud, expert-comptable et fondateur du cabinet comptable Ged Expertise (Nantes), tente de répondre à toutes les problématiques de ses clients sur la gestion de leur entreprise et notamment sur la comptabilité. Un secteur où la Ged est devenue une pratique connue et bientôt indispensable.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !


    Au sommaire


    Aujourd’hui, près de 80 dossiers sont traités quotidiennement par Ged Expertise et ses quatre membres. Le cabinet comptable fondé en 2018 accompagne ses clients au quotidien en mettant à leur disposition des solutions de Ged.

    Celles-ci permettent de se concentrer sur les tâches fondamentales, en réduisant le temps de traitement des documents via un outil unique, centralisé et sécurisé.

    L’aspect collaboratif de la Ged est crucial : "Ce qui est intéressant, c’est de partager des données avec à la fois un client, un fournisseur, etc. Cela permet également d’avoir un gain de temps et de place, en évitant de stocker plusieurs fois le même document", explique Romain Giraud.

    Opter pour l’automatisation

    Selon l’expert-comptable, ergonomie et gain en productivité sont les points clés pour une Ged dans ce secteur. "Ce qui est automatisable ? Avec le temps, la totalité de nos outils", déclare-t-il. Ces critères ont dirigé son choix vers ACD Groupe, éditeur de logiciels pour les experts-comptables.

    La saisie et la révision comptables, la gestion sociale des travailleurs salariés, ainsi que l’établissement des comptes annuels sont grandement facilités désormais pour Ged Expertise. Sans compter la collecte de documents et des différents éléments grâce à l’automatisation qui économise un temps considérable.

    Lire aussi : Le Supplément d'Archimag consacré à l'automatisation des processus

    "Il faut également une Ged connectée avec des API afin d’utiliser d’autres outils". En comptabilité, face au volume de documents à traiter chaque jour, une solution de Ged couplée à des outils d’optical character recognition (OCR), dans ce cas précis ACD Fact, constitue un véritable atout.

    "Par exemple, lorsque nous avons des factures d’achat, nous utilisons nos outils d’OCR. Cela permet d’extraire toutes les données dont nous avons besoin sur un PDF, tels que la date, le nom du fournisseur, les montants hors taxe, de TVA et en TTC, etc.". Dans ce cas précis, les OCR permettent de lire les factures et de prémâcher la comptabilité en générant l’écriture comptable, un autre avantage de l’automatisation.

    Côté facture

    "Près d’un tiers des experts-comptables possèdent le même outil de facturation, Mon Expert en Gestion (Meg), édité par RCA", observe Romain Giraud. Cette plateforme en ligne fournit plusieurs modules de gestion, dont la facturation.

    "Pour les clients qui ne possèdent pas ce genre de solution, je les dirige vers Meg. Ainsi, ils peuvent réaliser des devis, des bons de commande et de livraison, des factures. Tout ce qui concerne le domaine de la gestion commerciale".

    Lire aussi : Bien choisir sa Ged en 7 points clés + le tableau comparatif 2022

    Un réel avantage pour le cabinet qui récupère les factures dans les différents dossiers des clients. "Un véritable gain de temps au niveau de la collecte de documents. Nous ne sommes plus dépendants des clients".

    Autre point positif, un tel outil permet de se tenir au courant de la situation des clients, d’être vigilant par exemple sur les soucis de trésorerie. "Avoir une comptabilité en temps réel est un atout de taille. Cela nous aide à anticiper les résultats des entreprises avec une grande marge de pilotage ".

    Facteur humain

    Parmi les difficultés rencontrées, le facteur humain est à souligner. "Il faut que cela soit simple pour le client". L’utilisation de certains outils peut s’avérer compliquée, notamment lorsque cela bouleverse radicalement des habitudes, notamment les manipulations manuelles.

    Pour Romain Giraud, le fait de ne pas pouvoir éditer en ligne pose problème. Une caractéristique qui demeure encore peu développée dans les Ged.

    Lire aussi : Par quel intégrateur Ged ou ECM se faire accompagner ? Un tableau comparatif pour bien choisir

    "Pour ma part, je peux déposer des fichiers Word ou Excel au sein de ma Ged. Malheureusement, pour le client qui souhaite modifier ce genre de fichier, ce n’est pas possible. De fait, si vous voulez éditer, cela nécessite une licence Microsoft, mais les coûts sont importants".

    C’est encore un obstacle pour nombre de clients, un frein à l’extension du collaboratif.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    ged-automatisée-valeur-ajoutée
    Avec l’automatisation, les applications de gestion électronique des documents (Ged) peuvent franchir un pas de plus en faveur des organisations dématérialisées. Les enjeux sont multiples : gain d’efficacité, bien sûr, mais aussi meilleures fiabilité et traçabilité. Pour automatiser davantage, il faudra identifier les flux, chasser les tâches sans valeur ajoutée, modéliser, tester, mettre en oeuvre…
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    supplement-confiance-numerique-270500.png