Article réservé aux abonnés Archimag.com

Maif : de multiples projets de transformation digitale

  • retour-experience-maif-digitalisation-process.jpg

    maif-retour-experience-transition-digitale
    La Maif a numérisé plus de trois millions de feuilles et archivé plus de 60 % des dossiers papier en numérique. (Standret/Freepik)
  • La digitalisation est devenue un élément essentiel de la stratégie des entreprises et de nombreuses institutions. Très tôt, la Maif a envisagé non pas une, mais des transformations numériques au sein de ses différents services.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !


    Au sommaire :


    "L’accélération des innovations technologiques pousse les entreprises à s’adapter et à mettre en place des transformations", explique Adrian Ciocan, chef de projet Ged et archivage électronique à la Maif.

    Ces défis soulèvent des problématiques majeures pour les organisations, notamment en matière de protection de la vie privée, de sécurité des données ou encore d’impact environnemental. "C’est la société qui anime ces changements et qui oblige les entreprises à s’adapter."

    Depuis des dizaines d’années, la Maif a entrepris des centaines de projets de transformation numérique dans ses services. Selon Adrian Ciocan, pour les mener à bien, il est indispensable d’établir une feuille de route.

    "Un plan stratégique permet de définir une vision claire de l’objectif et d’en connaître ses ambitions." Cette approche se construit souvent sur plusieurs années afin de laisser le temps au projet de se mettre en place et de l’ajuster selon l’évolution des besoins. "Par la suite, le plan se décline de manière opérationnelle et sur l’ensemble des métiers concernés", ajoute-t-il.

    Lorsque l’entreprise ne dispose pas des compétences nécessaires en interne, elle fait appel à des prestataires extérieurs. "Par exemple, nous avons travaillé avec Viveris, un intégrateur certifié de l’éditeur Everteam, sur le projet d’archivage", précise Adrian Ciocan.

    Lire aussi : Dématérialiser en faisant appel à une entreprise adaptée

    Pour l’aspect stratégique, la Maif se tourne plutôt vers des cabinets de conseil. "L’intelligence artificielle est devenue une question majoritaire au sein de l’entreprise et nous souhaitons être conseillés au mieux."
    Quel que soit le projet de transformation numérique, la raison d’être de la Maif reste la relation client. "Notre objectif est de pousser toujours plus loin l’excellence vis-à-vis de nos sociétaires", insiste Adrian Ciocan.

    Numérisation de grande ampleur

     

    En juin 2020, l’assureur décide de mettre en place un projet de dématérialisation de ses archives. "Le papier a un coût, alors nous avons essayé de trouver une solution en adoptant une démarche plus responsable."

    Dix-sept mois après le début du projet, en novembre 2021, la Maif dresse un bilan positif : plus de 90 % de son stock d’archives est numérisé, entraînant une diminution des frais de location des salles d’archives, de l’entretien et des prestations associées. Les métiers se voient également revalorisés.

    "Il y a eu une montée en compétences de nos salariés pour passer d’archiviste à archiviste numérique", s’enthousiasme le chef de projet. Au total, l’entreprise a numérisé plus de trois millions de feuilles et archivé plus de 60 % des dossiers papier en numérique.

    "C’est un gain de temps important dans l’accès à l’information", insiste Adrian Ciocan, qui estime qu’une entreprise perd 70 % de son temps à retrouver une information si elle n’est pas au bon endroit. "C’est un exemple concluant de projet de transformation numérique chez nous", ajoute-t-il.

    Lire aussi : Dossier : Comment la gestion électronique du courrier se réinvente ?

    Le dernier projet en date réalisé par la Maif est lié à la loi de Résiliation en "3 clics", entrée en application le 1er juin 2023. "Les entreprises sont obligées désormais de mettre en place un parcours de résiliation simplifié sur leur vitrine numérique", explique Adrian Ciocan. Le projet a duré un an et demi au total.

    Transformations pour un numérique responsable

    Au-delà de la simple sensibilisation aux enjeux environnementaux, la Maif a décidé d’introduire cette problématique dans ses projets de transformation numérique, comme lors de la mise en place d’une gestion électronique des documents (Ged) dans son service des archives. Adrian Ciocan regrette néanmoins l’absence d’outils de mesure disponibles.

    "Par exemple, il est pour l’instant encore difficile de mesurer l’impact environnemental d’un site internet", affirme le chef de projet. "De tels outils sont encore en phase de réflexion."

    Avec le recul offert par tous les projets qu’il a déjà menés, Adrian Ciocan souhaite donner un conseil à ceux qui envisagent de se lancer : "Osez !", encourage-t-il. "Il est parfois compliqué de maîtriser les coûts, mais les gains arriveront ensuite."

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    organiser-projet-digitalisation
    La digitalisation et l’automatisation des processus sont devenues des enjeux de performance, voire de survie pour les entreprises comme pour les collectivités. Qu’il s’agisse de mettre en conformité vos processus documentaires ou de les rendre plus efficients, la mise en œuvre de ces chantiers interroge. Découvrez comment établir votre feuille de route !
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png