Article réservé aux abonnés Archimag.com

Numérisation : un comparatif pour bien choisir son prestataire

  • choisir_prestataire_numerisation_comparatif.jpg

    prestataire-numerisation-comparatif
    Pour bien choisir votre prestataire, consultez notre tableau comparatif des services proposés par les différentes sociétés spécialisées en numérisation ! (Wikipedia/NearEMPTiness)
  • Dossiers de ressources humaines, notes de frais, chèques… Les documents d’activité sont encore souvent produits sur support papier. Il est heureusement possible de procéder à leur numérisation en faisant appel à des prestataires qui proposent également des traitements documentaires spécifiques. Voici les services qu'ils proposent et comment bien les choisir. Découvrez aussi notre tableau comparatif des prestataires en numérisation en fin d'article. 

    Temps de lecture : 5 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat', la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée à tous les professionnels de la dématérialisation et de la numérisation ! 

    Faire appel à un prestataire en numérisation est toujours d’actualité. D’abord parce que les documents d’activité ne sont pas encore tous produits au format numérique. Ensuite parce que les organisations doivent parfois procéder à une reprise d’antériorité et numériser des années, voire des décennies de production documentaire réalisée sur support papier.

    enlightenedLire aussi : Numérisation des documents : que doit-on réellement numériser ?

    Tableau comparatif des prestataires en numérisation

    Le tableau en fin d'article recense une vingtaine d’acteurs qui ont répondu à la quarantaine de questions techniques et organisationnelles que nous leur avons adressées.

    Ces questions portent notamment sur leurs capacités matérielle et humaine : nombre de scanners et nombre d’opérateurs de numérisation. L’équipement en scanners varie grandement d’un prestataire à l’autre : de 2 à plusieurs dizaines de machines.

    Conséquence : les ressources humaines dédiées aux opérations de numérisation varient elles aussi de 3 à une cinquantaine de personnes. On remarquera que ce chiffre peut être ajusté selon le volume à traiter grâce au recrutement d’opérateurs pour une durée déterminée.

     

    enlightenedLire aussi : Dématérialisation : tout savoir sur la convention de numérisation

    Numérisation sur site ou chez le prestataire ?

    Certaines entreprises souhaitent que les opérations de numérisation soient réalisées dans leurs locaux plutôt que chez le prestataire. Ces derniers ont bien compris le message et proposent, pour la majorité d’entre eux, cette alternative. Il faudra bien entendu prévoir un local pour accueillir le scanner et son opérateur.

    Autre possibilité : choisir le site de numérisation le plus proche de chez soi. Cela est possible avec les prestataires disposant de plusieurs emprises sur le territoire national. Mais à y regarder de plus près, la plupart d’entre eux sont présents sur un nombre réduit de sites.

    enlightenedLire aussi : Les 6 points clés pour numériser, gérer et valoriser son patrimoine audiovisuel

    Formats des documents et formats de numérisation

    Formats A4 ou A3, chèques, notes de frais, registres… La variété de documents d’activité est longue comme le bras. Les prestataires, selon le matériel dont ils disposent, sont plus ou moins en capacité de procéder à leur numérisation.

    Cette question est extrêmement importante et doit faire l’objet d’une discussion précise lors des négociations entre le prestataire et le client. D’autant plus que certains d’entre eux peuvent également traiter des affiches, des dossiers RH ou des plans.

    De même, les formats de numérisation sont très nombreux. Là encore, les opérateurs sont en capacité d’exploiter les plus répandus du marché : Jpeg, Tiff, PDF, XML…

    enlightenedLire aussi : Numérisation : sous quel format conserver les documents ?

    Enrichissement documentaire

    Un chantier de numérisation prend toute sa dimension lorsqu’il est accompagné d’opérations d’enrichissement documentaire. On pense par exemple au traitement OCR qui permettra ultérieurement d’effectuer une recherche plein texte sur le document numérisé. Considérée comme basique, cette opération est proposée par tous les acteurs du marché.

    Idem pour l’indexation (manuelle ou automatique) qui est présente dans toutes les prestations.

    enlightenedLire aussi : Lecture automatique de documents : comparatif des solutions de Lad pour toutes les organisations

    Antériorité, destruction des originaux et modes de restitution

    Votre organisation a accumulé des années de documents ? Pas de panique ! La reprise d’antériorité est proposée par la majorité des prestataires. Bien entendu, la volumétrie aura un impact sur le prix final de la prestation.

    Même constat pour la destruction des originaux qui peut être prise en charge par les acteurs du marché.

    Les modes de restitution, quant à eux, sont variés : CD ou DVD, transfert FTP, hébergement des fichiers. Chaque client choisira ce qui lui convient d’autant plus que l’hébergement est parfois réalisé dans des centres de données labellisés (ASIP Santé, par exemple).

    enlightenedLire aussi : Numérisation & Données personnelles : un cocktail à haut risque

    Cadre normatif

    Le cadre normatif des prestations a également été posé à travers la norme NF Z 42-026 (qui définit les prestations de numérisation fidèle de documents sur support papier) et la certification NF 544 (qui permet aux donneurs d’ordre d’obtenir un haut niveau de prestation).

    Notre tableau fait apparaître une grande disparité entre les prestataires étant entendu que certains sont en cours d’obtention de cette norme et de cette certification.

    enlightenedLire aussi : Numérisation et copie fiable : bientôt le certificat Afnor NF 544

    Et le prix ?

    Quant au prix communiqué par les prestataires, ils le sont à titre indicatif. La facture finale dépend bien évidemment des volumes en jeu, de la reprise d’antériorité éventuelle, des options documentaires demandées (OCR, par exemple), ou du choix de procéder au chantier chez soi ou chez l’opérateur.

    >>> Pour télécharger le tableau comparatif des prestataires en numérisation cliquez-ici <<<

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    veille-evaluer-redeployer
    Une veille est installée, elle est en accord avec la stratégie et les besoins exprimés pour les projets en cours. Mais elle peut s’essouffler (baisse des remontées d’informations, baisse d’efficacité pour les usagers…) ou être confrontée à un nouvel événement qui la remet en question. Il est donc temps de faire un bilan pour l’évaluer et définir comment la redéployer.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png