Article réservé aux abonnés Archimag.com

Infobésité : comment l'ISM a utilisé l’archivage électronique pour trier ses documents

  • frederic_mondou-ism-archivage-electronique-infobesite.jpg

    frederic-mondou-ism-lutte-infobesite-archivage-electronique
    Frédéric Mondou, responsable de la direction informatique de l’ISM. (DR)
  • Certaines organisations peuvent souffrir d’infobésité à cause de l’accumulation d’importants volumes d’archives papier. Grâce à l’archivage électronique, l’International School of Monaco (ISM) a pu reprendre la main sur ses documents.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !


    Au sommaire :


    Dix centimètres d’épaisseur. C’est la taille que peuvent atteindre certains des nombreux dossiers d’étudiants que conserve depuis plus de 25 ans l’International School of Monaco (ISM).

    enlightened RETROUVEZ CET ARTICLE ET PLUS ENCORE DANS NOTRE NUMÉRO 370 : PRÉVENIR ET GUÉRIR L'INFOBÉSITÉ

    Cet établissement scolaire privé, qui compte chaque année plus de 800 élèves ainsi que 170 personnels administratifs, accumule à l’intérieur de ces chemises des documents aussi variés que des formulaires, des demandes ou encore des dossiers scolaires.

    "Les dossiers de nos élèves, qui nous accompagnent depuis la maternelle, et parfois jusqu’à la fin du lycée, font partie de la valeur de notre école", affirme Frédéric Mondou, responsable de la direction informatique de l’ISM depuis trois ans et à l’origine du projet de numérisation de ses archives. "Restructurer ses archives était devenu impératif pour l’institution".

    Des archives papiers à numériques

    Désencombrer des espaces saturés par les archives papier peut motiver certaines organisations à se lancer dans l’archivage numérique. Rechercher plus facilement des documents à l’intérieur de ces archives peut être l’objectif supplémentaire d’un tel projet.

    "Nos salles d’archives sont remplies de documents", confirme Frédéric Mondou. "Avec le temps, les démarches administratives sont devenues trop chronophages".

    Pour l’aider dans son projet, l’ISM fait appel à deux prestataires en 2021. Avec l’éditeur Zeendoc, l’établissement numérise et archive l’intégralité de ses documents, et les place dans un coffre-fort électronique. La solution de Zeendoc permet également au personnel administratif de l’école d’effectuer des recherches documentaires simples afin d’accéder à l’information archivée rapidement.

    Lire aussi : Le grand face-à-face : 8 coffres-forts numériques pour la protection de vos données confidentielles

    Par ailleurs, l’éditeur LuxTrust se charge d’archiver les documents à valeur probante que l’ISM génère via une solution de signature électronique. "Nous devons transmettre et recevoir un certain nombre de documents authentifiés, notamment dans le cadre des dossiers d’admission ou médicaux des élèves", précise Frédéric Mondou.

    Rationaliser la donnée

    Pour ne pas se perdre entre l’utilisation de ces deux coffres-forts, l’ISM identifie l’usage de ces derniers. "Chaque document passant par LuxTrust est dupliqué à des fins de recherche documentaire dans Zeendoc et devient générique", poursuit le responsable de la direction informatique de l’école. "Seuls les documents à valeur probante sont conservés dans LuxTrust. Les deux usages sont totalement distincts".

    Un nouvel enjeu apparaît avec ce projet : le coût financier engendré par le volume de ces documents numérisés. "Nos données sont externalisées dans les serveurs hébergés par Monaco Cloud", affirme Frédéric Mondou. "Nous devons donc être attentifs à disposer d’un crédit de données équivalent à celui que l’on utilise".

    Rationaliser les données se révèle donc indispensable pour l’école, afin de ne pas tomber dans les travers de l’infobésité : "il faut une seule donnée pertinente pour chaque coffre-fort pour minimiser le volume de données."

    Faciliter l’accès aux archives

    Un autre enjeu apparaît pour l’ISM : bien que ses archives aient été restructurées, l’école doit être attentive à ne pas s’engouffrer dans un vrac numérique. Elle suggère donc la mise en place d’un système de recherche bien établi.

    Lire aussi : Traiter un vrac numérique : les outils gratuits suffisent-ils ?

    "Lorsqu’un document est numérisé, celui-ci est indexé, puis une lecture plein texte lui est appliquée à l’aide de la fonction OCR (reconnaissance optique de caractères) de l’outil", explique Frédéric Mondou.

    Par la suite, il suffit aux utilisateurs d’effectuer une recherche par mots-clés dans le corpus de documents, comme le nom d’un élève. "Désormais, quelques manipulations suffisent pour que l’on puisse accéder directement aux documents archivés".

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    prevenir-guerir-infobésité
    Omniprésence de l’information, surabondance d’applications et d’outils, avalanche de données… Pris dans ces flux numériques ininterrompus, sommes-nous toutes et tous devenus infobèses? Les symptômes de cette maladie contemporaine permettent de poser un premier diagnostic : […] l’infobésité pose de sérieux défis aux organisations, aux individus, comme à la planète.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    2025-Catalogue Dématérialisation-Serda Formation