Article réservé aux abonnés Archimag.com

Archives de guerre : comment l'Ecpad préserve la mémoire des armées françaises ?

  • ecpad_archives_guerre_armee_defense.jpg

    ecpad-archives-guerre-armee-defense
    Identification d’un film d'archive par une technicienne de restauration de film de l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (Ecpad). (©Maxime Duhamel/ECPAD/Défense)
  • Depuis plus d’un siècle, l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense, ou Ecpad, préserve la mémoire des archives audiovisuelles des armées françaises. Il est également à la manœuvre pour produire des images sur différents théâtres d’opérations extérieures. Visite dans les casemates du Fort d’Ivry.

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux archives et au patrimoine !

    Quel est le point commun entre Pierre Schoendoerffer, Claude Lelouch, Raymond Depardon, Antoine de Maximy et Michel Drucker ? Tous sont passés, au moment de leur service militaire, par l’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense.

    enlightenedLire aussi : Archives : citoyens, rejoignez les bataillons de l'indexation collaborative !

    Un patrimoine unique à l'Ecpad

    À quelques encablures de Paris, il faut longer un discret chemin pour parvenir jusqu’à l’imposant fort d’Ivry que l’Ecpad occupe depuis 1946. Il faut ensuite passer un contrôle de sécurité avant d’accéder à un domaine de 11 hectares ceint d’une haute muraille.

    De gauche à droite, des bâtiments plutôt austères et des casemates qui hébergent un patrimoine unique : 13, 5 millions de photographies et 38 000 films produits par les armées françaises depuis plus d’un siècle.

    ecpad-archives-guerre-collecte

    « La création de notre institution remonte à 1915 », explique Laurent Veyssière, directeur de l’Ecpad ; « il s’agissait alors de contrer la propagande allemande lors de la Première Guerre mondiale et de montrer la vaillance des soldats français aux pays alliés. Il s’agissait également de témoigner, par l’image, des dommages de guerre et de documenter l’action de l’armée. Cette tradition du retour d’expérience remonte au XVIIe siècle ».

    En 2021, ce sont près de 250 personnes (23 % de militaires et 77 % de civils) qui mènent à bien les missions de l’Ecpad : des archivistes, des photographes, des spécialistes de la restauration documentaire, des réalisateurs, des ingénieurs du son, des formateurs… Au total, 54 métiers cohabitent au fort d’Ivry.

    ecpad-archives-guerre-conservation

    enlightenedLire aussi : Le gouvernement ouvre l'accès aux archives des disparus de la guerre d'Algérie

    Restauration et conservation d'archives : de la plaque de verre aux cassettes vidéo

    À la tête d’une équipe de 70 personnes, Emmanuelle Flament-Guelfucci ne manque pas de travail :

    « Nous effectuons un diagnostic sanitaire sur une multitude de supports qui vont de la plaque de verre aux cassettes vidéo en passant par les films nitrate. Ce patrimoine doit également faire l’objet de restauration suivi d’un contrôle de qualité car il est souvent dégradé ».Avec plus d’un siècle d’antériorité....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    patrimoine-numerisation
    Les archives ont encore de beaux projets de numérisation devant elles ! En effet, on trouve toujours sous forme papier ici des fonds anciens ou contemporains à fort intérêt patrimonial, là des documents qu’il est utile de mettre à disposition sous forme dématérialisée ou qui pourraient ainsi connaître une seconde vie - entendez régénérer de la valeur. Ce dossier rappelle le long engagement des institutions culturelles en France en faveur de la numérisation. Elles restent toujours actives sur ce front, tandis que le secteur privé connaît lui aussi des opérations d’ampleur. Trois exemples viennent l’illustrer.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    archives 2021.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif