Article réservé aux abonnés Archimag.com

Comment calculer et réduire votre empreinte carbone numérique ?

  • calculer-reduire-empreinte-carbone-numerique.jpg

    calcul-empreinte-carbone-numerique
    Pour évaluer l'impact réel du numérique, l'une des méthodologies privilégiées consiste à mesurer l'empreinte carbone de vos activités numériques. (Freepik/cookie_studio)
  • Réduction des déplacements grâce au télétravail, économie de matière consommable papier, d’espaces de travail… Si le numérique semble, à première vue, s’inscrire dans une démarche environnementale positive, de nombreuses études soulignent en fait l’importance de ses impacts négatifs. Voici comment agir en matière d’empreinte carbone et de dématérialisation écoresponsable : découvrez dans cet article comment évaluer l'impact réel du numérique avec l'empreinte carbone, comment la calculer grâce aux principaux facteurs d'émission, quelle feuille de route adopter pour structurer sa démarche de réduction de l'empreinte carbone, comment collecter des données de métriques sur les facteurs d'émission de gaz à effet de serre (GES) et comment les compenser.

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique d'Archimag dédiée à la dématérialisation et aux projets de transformation numérique !

    Explosion des usages du numérique

    Le numérique poursuit aujourd’hui une croissance exponentielle : dématérialisation massive accélérée par notre contexte sanitaire et de télétravail, multiplication des objets connectés (puces, voitures, prises, etc.) et ouverture des voies rapides pour le transport des data (5G ou câbles fibrés transocéaniques).

    De fait, un ado américain passe 7 heures 22 par jour devant un écran, dont 3 heures à regarder Netflix et autres plateformes de séries et de films et 1 heure sur les réseaux sociaux ! Se calmera-t-il en devenant adulte ? Aucune raison que cela s’arrête !

    Le numérique est un des éléments du problème à résoudre collectivement : pour la fabrication des matériels technologiques (12 % du cuivre et 7 % de l’aluminium par exemple, plus des terres rares), pour le développement des applications (jusqu’à 400 millions de lignes de code informatique pour une voiture autonome, 61 millions de lignes pour Facebook), pour les usages (on prévoit d’ici 4 ans 5 000 interactions, clics, like, par jour et pas personne). (Lire : La guerre des métaux rares : la face cachée de la transition énergétique et numérique de Guillaume Pitron, Les Liens Qui Libèrent, 2018)

    En outre, les data centers ont besoin aujourd’hui de 10 % de l’électricité mondiale et de beaucoup d’eau pour leur refroidissement. Reste enfin les déchets à recycler.

    enlightenedLire aussi : Empreinte carbone et sobriété numérique : comment agir ?

    Évaluer l'impact réel du numérique grâce à l'empreinte carbone

    Il est donc critique de pouvoir évaluer l’impact réel du numérique, ne serait-ce que pour disposer d’un repère pour engager les actions de réduction et de compensation !L’exercice peut sembler complexe. L’une des méthodologies privilégiées consiste à mesurer l’empreinte carbone de vos activités numériques da....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    accessibilite-archives-bloque
    Mais où en sommes-nous du libre accès aux archives publiques ? La question peut étonner : le principe de l’accessibilité est posé de longue date par le Code du patrimoine et la loi de 2008. Dans les faits, c’est la classification secret défense qui fait débat.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png