Article réservé aux abonnés Archimag.com

Principes et enjeux de la science ouverte : le quotidien des chercheurs transformé par l'open access

  • principes-enjeux-science-ouverte-chercheurs-open-access.jpg

    principes-enjeux-science-ouverte-chercheurs-open-access
    La science ouverte a transformé l'environnement de travail des chercheurs et des étudiants : découvrez leurs nouvelles pratiques et outils. (lookstudio)
  • Logiciels et publications gratuites, récupérables directement en ligne, masses de données, d’outils et de documents disponibles : la science ouverte s’est progressivement glissée dans le quotidien des chercheurs. Découvrez leurs nouvelles pratiques et outils, transformés par la science ouverte, mais aussi les principes et les dispositifs de l'open access ainsi que ses enjeux économiques et organisationnels.

    Temps de lecture : 7 minutes

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des bibliothèques !


    Sommaire du dossier sur la science ouverte :


    science-ouverte-claire-scopsi-cnamLes nouvelles pratiques et outils des chercheurs

    Mettre la main à un ouvrage collectif en cours de rédaction sur un wiki, consulter les travaux de ses collègues dans Hal, consigner ses références et notes de lectures dans le groupe Zotero (célèbre logiciel de gestion de bibliothèques numériques développé par la Corporation for Digital Scholarship, sous licence libre), récupérer gratuitement des articles anciens sur Gallica ou dans les collections de Persée (portail de diffusion de collections patrimoniales de publications scientifiques), rédiger une fiche d’évaluation de revue scientifique sollicitée par la plateforme OpenEdition (portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales créé par le Centre pour l’édition électronique ouverte)…

    Si la journée du professeur Cosinus (on aura reconnu le célèbre et distrait savant imaginé par l’illustrateur Christophe à la fin du XIXe siècle) est bien chargée, nombre de chercheurs reconnaîtront leurs propres pratiques et outils. La science ouverte a changé leur environnement.

    > Lire aussi : Les 3 meilleurs moteurs de recherche académiques pour chercheurs et étudiants

    Les principes de la science ouverte

    La science ouverte est la diffusion sans entrave des produits de la recherche financée sur fonds publics et, grâce au numérique, l’accès ouvert à ses produits, qu’il s’agisse d’articles scientifiques, de méthodes, de données ou de résultats : logiciels ou inventions. Ces bons principes sont résumés par l’acronyme Fair qui signifie, en français, « facile à trouver, accessible, interopérable, réutilisable ».

    L’enjeu est d’accélérer la circulation des données scientifiques et de diffuser la science plus largement entre chercheurs, mais aussi auprès des citoyens en réduisant la part des informations qui dorment dans des fonds d’éditeurs trop chers ou dans des bases de données confidentielles. Il s’agit donc de rendre la recherche plus efficace et de la sortir de l’élitisme pour la diffuser dans la société.

    > Lire aussi : 56 % de publications scientifiques françaises sont en accès ouvert

    Distinguer les véritables acteurs du Fair

    Mais comme nous l’avons appris avec les logiciels libres au début des années 2000, ce qui est mis à disposition en ligne rapidement, facilement et gratuitement, n’est pas forcément « ouvert ». Le monde de la publication scientifique sur le web est une vaste jungle où l’on croise des Gafam (Pour Google, Amazon, ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-348-science-ouverte
    La science ouverte entend favoriser la diffusion des publications et des données de la recherche. Elle est donc confrontée aux logiques propres au monde de l’édition scientifique et aux bases de données fermées. Son enjeu principal est de favoriser le travail des chercheurs et l’apprentissage des étudiants.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    documentation-couv-serda-formation.png